Jours
Heures
Minutes
Secondes
Saison 2022/2023 : Reprise le mardi 06 septembre 2022

La team AMSCAS aux Championnat du Monde d’Ice Cross

partager cet article

La Team #AMSCAS Ice Cross composée de Léo Kélékis, Amandine Condroyer et Jonathan Merlino, était en déplacement à Igora en Russie pour une étape des championnats du Monde.

Léo KELEKIS a remporté la médaille d’or en catégorie juniors et Amandine CONDROYER, a également remporté la médaille d’or en catégorie women

Revivez la course Red Bull Ice Cross World Championship à Igora Russie 2022

Photos : Elena ushakova et Denis KLERO.

Article ci-dessous du journal La Provence du 15 mars 2022 –  Thibault LOPEZ

Amandine Condroyer au sommet de son art

Photo : Red Bull

Malgré les péripéties lors de son séjour en Russie (lire ci-dessus), Amandine Condroyer a conclu sa saison de la plus belle des manières. Victorieuse à Moscou, la Marseillaise a été sacrée championne d’ice cross du championnat russe. Une consécration pour la patineuse de 31 ans. 

“C’est super. Avec le conflit actuel, les organisateurs ont hésité à remettre destrophées mais ils l’ont finalement fait donc je suis contente”, se réjouit-elle. D’autant plus que la licenciée de l’ #AMSCAS termine à la deuxième place du championnat européen organisé par l’ATSX.
La saison des premières pour la Marseillaise qui est montée sur la plus haute marche du po-
dium, toujours en Russie, à Igora à la fin du mois de janvier.

“Cette victoire fait plaisir et donne envie de s’entraîner encore plus pour en décrocher davantage”, affirma t-elle quelques jours après ce premier succès. Des paroles aux actes donc puisque la championne de France de roller s’est imposée une deuxième fois à Moscou.
De belles performances qu’elle souhaite également partager avec les autres riders tricolores : “C’est une belle saison de la part de tous les Français compte tenu de nos conditions d’entraînement. Lors de chaque événement, nous avons obtenu des podiums alors que nous ne sommes vraiment pas la nation la plus avancée dans ce sport. Mais ça arrive fort, dans toutes les catégories”. Celle qui qualifie les patineurs marseillais de “Rasta Rockett du Sud” compte bien tout mettre en œuvre pour démocratiserla discipline.

Pour l’heure, Amandine Condroyer remplace les patins à glace par ceux à roulettes pour attaquer la saison de roller avec comme objectif la qualification pour les championnats du monde, en Argentine au mois de septembre.

Un nouveau cap pour Léo Kelekis

Ice-cross-AMSCAS-Leo-Kelekis-Igora-Russie-2022-redbull
Photos : Denis KLERO - Athlète: Léo KÉLÉKIS

Il avait à cœur de bien finir sa saison à Moscou en Russie, malheureusement cela n’a pas été le cas. Blessé à la tête et à
l’épaule après une chute lors d’un entraînement la veille de la course, Léo Kelekis a été contraint de déclarer forfait :

“J’ai ressenti beaucoup de déception de ne pas avoir pu faire cette dernière étape mais aussi de la joie car nous avons eu deux podiums français, en juniors avec Arthur Fort et en seniors d a mes avec Amandine Condroyer.

Le Marseillais, engagé dans la catégorie “juniors”, a lui aussi goûté aux trois premières places cette saison avec une victoire en championnat russe et une victoire en Finlande sur le circuit ATSX. “C’est une saison réussie, car j’ai gagné mes deux premières courses de ma jeune carrière “, se réjouit le patineur de 21 ans.

Un bilan positif malgré un hiver semé d’embûches. Mais pasde quoi décourager le patineur de l’ #AMSCAS déjà tourné vers la saison prochaine, qui commencera en janvier 2023 et qu’il disputera exclusivement dans la catégorie seniors (dès 21 ans).

“J’ai une bonne appréhension de basculer complètement chez les grands. J’ai commencé ce sport à seulement 16 ans mais, dès la deuxième année, j’ai concouru en juniors et en seniors en parallèle. Là, c’est un peu plus brut. Il y a beaucoup plus de riders et deniveau mais je n’ai pas de pression car l’année dernière, en Russie, j’ai obtenu de bons résultats dans cette catégorie”.
Vice-champion juniors et dans le Top 10 seniors en 2021 du championnat ATSX, Léo Kelekis vise désormais les cinq premières places en élite ainsi que des podiums : “Cela serait beau pour une première saison à ce niveau, surtout à 21 ans”. Pour l’heure, place au repos avant de revenir encore plus fort l’an prochain.

Un retour de Russie compliqué et éprouvant

ICE CROSS À Moscou pour une course, quatre tricolores dont la Marseillaise Amandine Condroyer ont bien cru ne jamais pouvoirrentrer chez eux

De la joie à la peur. 

En Russie pour disputer la dernière étape de la saison d’ice cross fin février à Moscou, quatre patineurs français – dont la Marseillaise Amandine Condroyer -, ont dû s’armer de patience et compter surla solidarité des organisateurs de la compétition russe pour rentrer chez eux.

Alors que l’avion dans lequel avait embarqué la pensionnaire de l’ #AMSCAS le dimanche 27 février était sur le point d’atterrir sur le sol français, il a subitement rebroussé chemin après que la France a fermé son espace aérien aux avions et compagnies aériennes russes. 

“Trente minutes avant d’arriver à Paris, le pilote a pris la parole pour an-noncer que nous faisions demi-tour car nous ne pouvions pas atterrir, explique la patineuse de 31 ans. Les hôtesses ont tiré les rideaux et laissé les gens crier et pleurer pendant les 4h30’ de vol, c’était n’importe quoi!”

Retour à Moscou, donc, dans la crainte et l’incertitude la plus totale pour les passagers :Nous ne savions pas comment les Russes allaient réagir. Nous nous sommes tous demandé ce qu’ils allaient faire de nous, comment ils allaient nous traiter”

Ils ont traversé la frontière vers l’Estonie à pied, de nuit et sous la neige !

Après quatre heures d’attente à l ’aéroport, Amandine Condroyer rejoint ses compatriotes riders, qui n’avaient pas pu prendre leur avion. 

Direction, le consulat de France. “Nous avons été très mal accueillis. Ils nous ont dit qu’ils ne pouvaient rien faire pour nous”,  déplore-t-elle. Leurs cartes bancaires étant bloquées dans ce pays, les quatre Français ont demandé de l’aide aux organisateurs de l’événement. 

“Ils m’ont payé une chambre d’hôtel. Ils ont ensuite contacté les douaniers pour savoir où il était possible de traverser la frontière.”

Réponse : à Narva, en Estonie, à plus de douze heures de route de Moscou (environ 800 km). Tous les bus étant complets, les patineurs ont été transportés par les organisateurs jusqu’à la frontière, franchie à pied, sous la neige et à 4h du matin ! Passé ce cap, la Fédération de sports de glace a pris le relais. “Je leur ai expliqué la situation. Ils nous ont payé un hôtel en Estonie puis un vol pour Paris dès le lendemain”, explique la championne de France de roller.

Des vidéos qui ont fait le buzz sur internet

Leur périple, Amandine l’a filmé et partagé sur les différents réseaux sociaux, ce qui a fait réagir des ressortissants qui souhaitaient quitter le pays. “Ils m’ont demandé comment sortir. Lorsque je leur ai expliqué, ils ont eux-mêmes organisé leur trajet.”

De retour à Marseille après ce périple de quatre jours dans l’Est de l’Europe, Amandine Condroyer déplore le manque de soutien dont ils ont fait face :

“J’ai contacté la compagnie aérienne et le consulat pour avoir un rendez-vous. Je n’ai toujours pas eu de réponse. Sans l’aide des organisateurs russes, je serais peut-être encore là-bas à l’heure actuelle”.

Heureusement, après être passée par toutes les émotions, elle a fini par rejoindre Marseille.
Mais la Russie – qui organise son propre circuit en parallèle du fameux championnat ATSX – étant le berceau de l’ice cross, le conflit actuel représente un énorme frein pourle développement de ce sport qui souhaite devenir olympique dans les prochaines années.

Photo : Red Bull

partager cet article

vous aimerez aussi

Fermeture du club!

Le club ré-ouvrira ses portes le lundi 03 janvier 2022

Toute l'équipe AMSCAS vous souhaite de belles fêtes de fin d'année!